>>> Ce matin je n'ai pas descendu ma pancarte, parce que je vais partir au delà du périmètre obligé, pour aller voir ma mère, mais j'ai eu de la visite quand même. Un chat assez hardi. Ces photos circulant dans le quartier, cet intrépide greffier a été reconnu, c'est le Tokyo de Marie, une trentaine de numéros plus haut, autant dire pas grand chose

>>> et puis Christophe et Paola sont passé dans le sens de la descente dans un vélo super compet', après un demi-tour plutôt stylé, les revoilà dans le bon sens de la lumière (je préconisais cette orientation pour le portrait)